Pour m'insulter mail: Fiumefreddo






En ce qui concerne l'infâme, l'épouvantable, le monstrueux Front de Seine, nous disposons du recul nécessaire pour affirmer qu'il doit être, intégralement, dynamité. Il y a peu d'architectes, aujourd'hui, pour défendre cet ensemble aberrant, décidé à la fin des années soixante dans une euphorie "manhattaniste" heureusement retombée, sous les auspices du paysan Pompidou qui, comme le maire de Champignac, voulait que son village fût "moderne". Plus encore que La Défense, ce véritable cas d'école a eu au moins le mérite de discréditer les tours dans l'opinion publique.


Au royaume des aveugles... Je n'ai aucun mérite à faire mieux que cela. Mes projets de façade, dans le plus pur style haussmanien, ne pouvaient pas avoir moins de cachet que cet série de frigos géants qui évoquent un quartier d'affaire à Bogota. Remarque: contrairement aux apparences, il est probable qu'un ensemble de bâtiments de moyenne hauteur, c'est à dire de gabarit raisonnables, aurait permis de "caser" une surface utile équivalente a celle de cette "forêt" de tours, en la répartissant différenment.

An aberrant housing project built mostly in the '60s and the '70s above the Seine. Alternative Project by Valentin Fiumefreddo

AUTRES SITES MASSACRES:

Palais des Congrès - Forum des Halles - Dases - Gare de Lyon - Quartier Maine - Montparnasse - Institut du Monde Arabe - Place de Catalogne - Ministère des Finances - Front de Seine - Jussieu - Place d'Italie - Grand Ecran - Centre Pompidou - Opéra Bastille - Conservatoire - Biblothèque Nationale de France Une étude d'impact similaire à Berlin


Mise à jour 2007
Nous croyions en 1999 que de tels désastres avaient "vacciné" les "décideurs" contre les vandales potentiels pour un siècle au moins. Or il semble qu'il n'en soit rien. Les tours reviennent, avec les mêmes arguments qu'il y a quarante ans. Les architectes sont obsédés par les tours. Une tour, ça se voit. Or ils veulent être vus. Cliquez ci-dessous:
Les tours peuvent revenir si vous restez les bras croisés.








Détail