Pour m'insulter mail: Fiumefreddo




Il y a quelque temps, Monsieur Delanoë, qui par ailleurs ne fait pas que des bêtises, à voulu "relancer le débat" à ce sujet. On percevait l'influence d'architectes et d'urbanistes ayant réussi à lui faire prendre l'impensable pour une idée nouvelle et audacieuse. Heureusement, la simple évocation de tours déclencha une quasi-émeute. Le retour de Pompidou et du zonage corbuséen des années 60, dont certain rêvent, est donc pour l'instant rentré à la niche. Mais ce n'est pas parceque les medias n'en parlent plus que le spectre de Jussieu ne rôde pas toujours sur la ville.

La gare Montparnasse: c'est cela "quinze étages". A l'époque aussi, l'on appelait cela "l'avant garde", être "tourné vers l'avenir" Voir, plus bas, la "ville de demain"...

En effet, le danger existe bel et bien, car certains n'excluent plus le retour des tours, pouvu que l'on ne dépasse pas "quinze étages". Des avis apparement autorisés évoquent un adoucissement du POS de 1977.
Un seul exemple: après avoir vanté les qualités de la tour du boulevard Arago et du gratte-ciel Croulebarbe, ce qui laisse sans voix ("un des plus beaux bâtiments de Paris"), un architecte pourtant érudit, Eric Lapierre, "espère" (sic) la construction de nouvelles tours dans Paris (1), se référant de surcroît à Francfort, le dernier des exemples à imiter. Il n'en envisage certes que la construction "ponctuelle", sans doute conscient du rejet massif que provoque ce type de construction. Malheureusement, les deux pires tours de Paris, Jussieu et Montparnasse, sont justement deux réalisations "ponctuelles", isolées, qui n'en ont pas moins comme résultat le saccage définitif d'une vingtaine de sites.
Ces discours sont susceptibles d'influencer les hommes politiques, toujours soucieux de ne SURTOUT PAS passer pour des "vieux". Nous exhortons donc l'opinion publique, ainsi que toutes les associations de sauvegarde du patrimoine à s'opposer avec la dernière vigueur au retour de ce vandalisme d'un autre âge.

(1)Identification d'une ville, Editions du Pavillon de l'Arsenal / Picard, Paris, 2002


LA "VILLE DE DEMAIN" de l'époque De Gaulle
Comme elle était belle et optimiste, la "ville de demain" des années 60! Tout le monde roulerait en Porsche, tout le monde habiterait La Défense, et tout le monde aurait vue sur les magnifiques autoroutes urbaines du plan Delouvrier. Pour un peu, on regretterait... Or vous avez là la Porte de Bagnolet, rien d'autre....

Superbe illustration de M.Henri Mercier (Encyclopédie de la Vitesse, 1967)



AUTRES SITES MASSACRES:


Palais des Congrès - Forum des Halles - Dases - Gare de Lyon - Quartier Maine - Montparnasse - Institut du Monde Arabe - Place de Catalogne - Ministère des Finances - Front de Seine - Jussieu - Place d'Italie - Grand Ecran - Centre Pompidou - Opéra Bastille - Conservatoire - Biblothèque Nationale de France

























Cette vue de l'avenue du Champ de Mars défigurée par la Tour Montparnasse est l'exact équivalent d'un coup de cutter en travers de la Joconde: un acte de crétin inculte.