Le centre Pompidou occupe un gabarit à peu près identique à celui de l'Hôtel de ville (de Paris) Je me suis inspiré d'un scène de théâtre antique, ici celui de Palmyre. En ne gardant que deux rangs de colonnes au lieu de trois (en tant que scène de théaâtre elle serait un peu basse), pour compenser le changement d'échelle. Le grand Viollet-le-Duc lui-même a fait une "erreur" semblable dans une de ses aquarelles représentant le théatre de Taormine. Les fûts de colonnes en marbre rose sont inspirés de la fontaine Saint-Michel, et les deux pavillons latéraux rappellent ceux du Louvre (Visconti et Lefuel).


De tous les édifices modernistes parisiens, le célèbre Centre Pompidou (1976) est sans doute le moins détestable. En effet, cette usine Potemkine au coeur du vieux Paris est une sorte de métaphore, totalement artificielle, de la société industrielle moderne, en somme le palais du facteur Cheval de la technique triomphante. La parfaite inutilité des moyens sophistiqués mis en oeuvre, la résolution spectaculaire de problèmes qui ne se posaient pas, pour réaliser ce qui n'est, au fond, qu'un immeuble rectangulaire de six étages, en font un acte gratuit, donc artistique. C'est peut être le seul exemple concret d'architecture de science-fiction.
Remarque: ce très vieil édifice chargé d'histoire a du être "restauré" en 1998.

Pour m'insulter mail: Fiumefreddo





Projet alternatif par Valentin Fiumefreddo

AUTRES SITES MASSACRES:

Opéra Bastille - Palais des Congrès - Forum des Halles - Dases - Gare de Lyon - Quartier Maine - Montparnasse - Institut du Monde Arabe - Place de Catalogne - Ministère des Finances - Front de Seine - Jussieu - Place d'Italie - Grand Ecran - Centre Pompidou - Conservatoire - Biblothèque Nationale de France

Autre vue, cliquez ici